•  

     

     

     

     

     

    Ah ! Puisses-tu te hâter vers ton amie,
    comme le messager du roi,
    dont le maître attend avec impatience le message
    qu'il désire entendre.
    Pour lui, des écuries entières sont harnachées.
    Pour lui, des chevaux sont maintenus au relais.
    Et le char est prêt, dans lequel il se tient.
    Il ne doit pas s'arrêter en route.
    Lorsqu'il atteint la demeure de la bien-aimée,
    son cœur se livre à la joie.
    Ah ! Puisses-tu venir à moi,
    comme un cheval du roi,
    choisi entre tous :
    la gloire de l'écurie.
    Il reçoit le meilleur fourrage,
    son maître connaît son pied,
    lorsqu'il entend le fouet,
    on ne peut l'arrêter.
    Le meilleur des conducteurs de char
    ne peut le dépasser.
    Le cœur de l'amant sait bien
    qu'il n'est pas éloigné de son amie.

     

     

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :