•  


     

    Les paupières des fleurs, de larmes toujours pleines,
    Ces visages brumeux qui, le soir, sur les plaines
    Dessinent les vapeurs qui vont se déformant,
    Ces profils dont l'ébauche apparaît dans le marbre,
    Ces yeux mystérieux ouverts sur les troncs d'arbre,
    Les prunelles de l'ombre et du noir firmament
    Qui rayonnent partout et qu'aucun mot ne nomme,
    Sont les regards de Dieu, toujours surveillant l'homme,
    Par le sombre penseur entrevus vaguement.

     

     Clic pour vérifier

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Février 2017 à 14:59

    Trop beau toute ces merveilles je fais u. New blog et c'est sur que ton lien y sera tu as beaucoup de beauté et peux de commentaire snifff faut que le monde voit cela j'ai faite une page a Mumute et je vais en mettre une pour toi et si tu veux tu metteras ce que tu voudras trop beau si tu veux . Je te redonne des news mecqu'il soit terminé

    2
    Lundi 27 Février 2017 à 18:27

    ho tu me fait un bel honneur et j'apprécie cela à ça juste valeur sois en certaine

    je suis fidèle en amitié et je respect beaucoup ton travail

    merci énormément

    bises mon amie

    3
    Samedi 24 Juin 2017 à 16:43

    merci de ton passage chez moi

    bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :