• Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pin It

    votre commentaire
  • Pin It

    2 commentaires
  •  

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pin It

    1 commentaire
  • La légende du poinsettia

    C'était la veille de Noël. Tout au fond de l'église, Lola, une petite mexicaine, tout en larmes, priait :

    " S'il te plaît,  mon Dieu , aide-moi ! Comment pourrais-je montrer à l'enfant Jésus que je l'aime, je n'ai pas la plus petite fleur à lui offrir pour mettre au pied de sa crèche ! "

    Soudain, il y eut un éclair brillant, et Lolo vit à côté d'elle son ange gardien.

    " Jésus sait que tu l'aimes, Lola, il voit tout ce que tu fais pour les autres. Ramasse seulement ces plantes qui poussent sur le bord de la route. "

    " Mais ce sont des mauvaises herbes ! " s'écria Lola.

    " Les herbes qu'on appelle mauvaises sont seulement des plantes dont l'homme n'a pas encore découvert ce que Dieu veut qu'il en fasse " répondit l'ange dans un sourire.

    Lola entra dans l'église les bras chargés de cette verdure disparate et la déposa respectueusement parmi les autres fleurs qu'avaient apportées les habitants du village. Soudain, un murmure d'ébahissement parcouru la chapelle : les "mauvaises herbes" de Lola étaient transformées en  superbes fleurs rouges comme des langues de feu ! C'est depuis ce jour que le poinsettia s'appelle au Mexique "Flore de la Noche Buena ", fleur de la Sainte Nuit.

     En 1825, Joël Poinsett, un ambassadeur des États Unis au Mexique, rapporta des boutures de cette plante et la fit connaître aux Américains et aux Canadiens. On l'offre en cadeau à Noël.

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

      

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • <p

     

     

    L'Hiver

     L’Hiver

     

     Au bois de Boulogne, l’Hiver,

    La terre a son manteau de neige.

    Mille Iris, qui tendent leur piège,

    Y passent comme un vif éclair.

    Toutes, sous le ciel gris et clair,

    Nous chantent le même solfège ;

     

     

    Au bois de Boulogne, l’Hiver,

    La terre a son manteau de neige.

    Toutes les blancheurs de la chair

    Y passent, radieux cortège ;

    Les Antiopes de Corrège

    S’habillent de martre et de vair

    Au bois de Boulogne, l’Hiver.

     Cadre Manola

     

     

    >

    Pin It

    votre commentaire
  •  
     

    Clic pour vérifier

    Pin It

    votre commentaire
  •  
     

    Merveilleux Noëls de mon enfance,
    Avec toute cette effervescence
    Qui régnait partout dans la maison,
    Et le sapin plein de décorations !
    Moments de joie sans pareil,
    Parés de bonheur et de merveilles ;
    Maman qui préparait la bûche,
    Nous qui faisions les truffes
    Les mains pleines de chocolat,
    Plus sur nos doigts que dans le plat !
    Et enfin, la dernière nuit venue
    Avant le grand jour tant attendu,
    Le sommeil qui ne veut pas venir,
    Trop excités pour s'endormir ;
    Espérer que le Père-Noël va oublier
    Les bêtises faites pendant l'année,
    Puis au petit matin, se lever,
    Et devant nos yeux émerveillés
    En découvrant les paquets,
    Nos parents qui souriaient !

    Je revis ces merveilleux moments
    Aujourd'hui, avec mes enfants ;
    Décorer toute la maison
    De guirlandes en papier crépon,
    Mettre dans la crèche les santons,
    Sur le sapin, les boules brillantes
    Et les guirlandes étincelantes
    De mille couleurs scintillantes !
    Préparer avec eux le repas de fête,
    Sortir les plus belles assiettes,
    Et à l'approche du jour formidable
    Les découvrir un peu plus sages,
    Juste pour que le Père Noël oublie
    Qu'ils n'ont pas toujours été gentils !
    Avec le même regard pour mes enfants
    Qu'avaient jadis pour moi mes parents,
    Je retrouve chaque année l'instant magique,
    Quand leurs yeux magnifiques
    Découvrent sous le sapin,
    Leurs cadeaux au petit matin !


     Cadre Manola

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique