• LES OISEAUX DU SOUCI

    Pluie de plumes plumes de pluie

    Celle qui vous aimait n'est plus

    Que me voulez-vous oiseaux

    Plumes de pluie pluie de plumes

    Depuis que tu n'es plus je ne sais plus

    Je ne sais plus où j'en suis

    Pluie de plumes plumes de pluie

    Je ne sais plus que faire

    Suaire de pluie pluie de suie

    Est-ce possible que jamais plus

    Plumes de suie...

    Allez ouste dehors hirondelles

    Quittez vos nids...

    Hein ? Quoi ?

    Ce n'est pas la saison des voyages ?...

    Je m'en moque sortez de cette chambre hirondelles du matin

    Hirondelles du soir partez...

    Où ? Hein ?

    Alors restez c'est moi qui m'en irai...

    Plumes de suie suie de plumes

    je m'en irai nulle part et puis un peu partout

    Restez ici oiseaux du désespoir

    Restez ici... Faites comme chez vous.

     

     Cadre Manola

    Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    L'Artiste Peintre


    Doué de l'art d'enluminer et créer des mirages
    Le peintre est cet artiste qui pose sur la toile
    Aidé de ses pinceaux d'une palette de couleurs
    Sa vision personnelle du monde et des étoiles

    Ils sont tels aux poètes exposant leurs valeurs
    De pensées idéales parfois imaginaires
    Pour les néophytes et comme eux leurs images
    Font l'objet de critiques et de moult commentaires

    Par un matin d'été à l'ombre d'une treille
    Etait là assis sur un vieux tabouret
    Un peintre campagnard d'un antique béret
    Coiffé et paré d'une bure bariolée défraichie au soleil

    Enduite du crépi tachée depuis longtemps
    Et de sueur colorée par le temps
    Il peignait une toile placée sur chevalet
    Il était je l'ai su tardivement né sourd et muet

    Et son don venu du ciel de peindre à souhait
    Le comblait d'allégresse et de profonde paix
    Et le soir d'une bienfaisante douche
    D'un repas copieux et la nuit d'une modeste couche

    Clic pour vérifier

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

     

    Un moment de silence qu'on t'accorde une pensée

    Qu'on te donne une étoile et une douce rosée

    Tu as fais une empreinte sur la ligne du temps

    Une marque indélébile de 92 printemps

    Le bleu de tes yeux est un grand ciel d'été

    J'espère que les anges t'ont donné la main 

    Qu'ils t'ont donné courage tout au bout du chemin

    Retourne-toi juste une fois charmante petite Marguerite

    Contemple tes joies, bonheurs et périls

    Le meilleur reste à venir et que la fête commence

    La haut dans les Cieux, entre et fait la révérence

    Puisses-tu trouver la paix dans ton jardin fleuri

    Que ton rire contagieux te suive au Paradis

    Avec plein de tendresse il nous reste à te dire

    Que jamais on ne t'oubliera...

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     Quête

     

    Quête

      J’ai faim d’un moment d’attention m’ouvrant un horizon que je mendie sans fin.

    J’ai faim de ce regard d’autrui m’offrant comme un crédit lorsque tout tourne à rien

    J’ai faim J’ai faim et je m’emplis d’un rêve inaccompli.

    Mon espoir est-il vain ?

    J’ai faim Et ma faim ne s’apaise.

    Et mon air très à l’aise ne me trahira point.

    Esther Granek

     

     Clic pour vérifier

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     Visite !!!!

     

    Me voilà revenue au près de toi, avec un seul désir

    Te voir et t’embrasser.

    Rêve enfin réalisé, te tenir dans mes bras.

    Intimes moments rares et précieux.

    Écouter les souvenirs lointains.

    T’aider à te souvenir des plus proches.

    Gouter l’instant présent, sans penser au lendemain.

    Ne pas pleurer, sourire et même rire.

    Sentir la joie que tu à de me voir.

    Être la fille chérie que tu n’a pas oubliée.

    On ne sait, pour combien de temps encore.

    Mais le plus important, est-ce moment présent.

    Où je suis avec toi !

    Hélas il m’a fallu repartir.

    Moment temps redouté ou tu as compris que je partais.

    Tu m’as demandé de rester.

    Mon cœur s’est déchiré et le tien aussi, j’en suis sure.

    Surtout retenir ses larmes et te faire le plus beau soutire.

    Mais une fois partit, j’ai laissé couler mes larmes.

    Pour laver mon chagrin.

    Une partie de mon cour est resté avec toi.

    Le plus important, c’est de garder dans son cœur

    Ce beau moment, ou tu ma dis

    « Tu est ma fille chérie »

     Clic pour vérifier

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     L'atelier d'écriture ....

    La mémoire

    Peux-tu en fermant les yeux…

    Reconstruire un souvenir…

    L’imaginer si vivant…

    Que tu le croitrais présent.

    Et cela pourrait venir…

    Maintenant si tu le veux.

    Va lire dans le petit prince…

    Au chapitre vingt et un…

    Lis « le blé qui est doré…

    Me fera penser à toi ».

    Et puis lis « et j’aimerais…

    Le bruit du vent dans les blés »

    Ce vent sera souverain

    Si dans ton rêve tu évinces…

    Une certaine réalité

    Le chant de blé n’est pas là…

    Ton vent n’est pas ce vent là…

    Mais si tu oses t’imposer…

    Des images de ton passé

    Que tu aimerais revivre…

    Les premières qui se livrent…

    Et qui se laissent repasser.

    Tu feras vivre ta mémoire…

    Et les plaisirs des revoir.

     

      

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     

      le grenier

     

     

    Je fais glisser ma plume doucement,

    Pour briser le silence de mon cœur,

    En balançant les mots, les uns derrières les autres,

    Afin de ne plus sentir ce fardeau du passé.

     

    Je parle doucement à ma page,

    Pour dévoiler tous mes ressentis,

    Et vole au-dessus des mots,

    Pour rendre mes sentiments limpides.

     

    Je n'attends rien en retour,

    Simplement je dévoile ce que mon cœur ressent,

    Pour panser mes blessures si profondes,

    Les mots font partis de mon moi.

     

    Ma feuille, ma plume sont mes amis,

    Une thérapie qui soulage mes maux,

    Mes tourments s'envolent au-delà de ma feuille,

    En grattant le papier, je me dévoile.

     

    Les blessures de ma vie s'estompent,

    Au fil des lignes écrites,

    Mais rien, ne pourra changer le passé,

    Il est là, bien réel.

     

    Ma vie tremble sous mon crayon,

    Mes yeux s'emplissent de larmes,

    Mon cœur bondit au fond de moi,

    Doucement, j'accepte mon passé.

     

    Mon écriture est ma guérison,

    Une façon de me libérer de ma prison,

    Afin de me soulager de ce fardeau,

    Et trouver au fond de moi la paix.

     

    Mes lignes, c'est croire à mon avenir,

    Mes mots, c'est croire à la guérison,

    Ma feuille, c'est croire en moi,

    Ma main, est là pour le témoigner.

      Clic pour vérifier

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     Mon testament de tendresse ....

    ... Mon testament de tendresse .....

     Puisque ma vie, ne durera pas !

    Elle achève déjà ....

    Je retournerai, comme tous, renaître poussière

    Je te demanderais, de faire, ô toi mon amour .....

    Pour moi ces gestes, une autre fois sur notre terre....

    Notre terre, si belle mais, si souffrante déjà !

    Voilà, j'aurai, de là-haut, encore besoin de toi

    Je n'aurai plus, tu le sais, ni mains, ni pieds

    Pour travailler notre terre, la cultiver ou l'aimer

    Plus de pieds pour courir nos doux sentiers

    Plus de bras pour étreindre .... encore une fois..

    Par tes mains, je veux toucher mes enfants

    Par tes doigts , je veux toucher mes frères

    Par tes yeux, je veux me voir à la rivière

    Par tes lèvres, je veux boire le sel de la mer ...

    Par tes jambes, je viendrai aider en courant...

    Par ton cœur, je saurai aimer tous les miens

    Par tes paroles, je saurai encore enseigner

    Par tes bras, je donnerai le courage aux blessés

    Par ta présence, je réconforterai les esseulés ...

    Par ta prière, je serai celle parmi les siens

    Puisque ma vie se termine, à toi je te confie

    Cette difficile tâche ! Toi seul, peut l' accomplir...

    Les gens ne verront que ton visage, ton sourire

    Je serai près de toi ... je serai ton souvenir

    À toi, je confie désormais mon âme et ma vie ....

     

    Clic pour vérifier

    Pin It

    votre commentaire
  •  Une nouvelle vie ....

    Une nouvelle vie

    lI est fini le temps des larmes,

    A quémander un peu de bonheur,

    Là aujourd'hui, je prends les armes,

    Pour mener ma vie en couleur,

    Il est fini le temps des regrets,

    A me bercer de souvenirs,

    Le temps qui passe ne revient jamais,

    Je préfère choisir mon avenir,

    Il est fini le temps de chercher,

    Un zeste de reconnaissance,

    Je préfère vraiment partager,

    Et ne plus vivre dans l'espérance,

    Il est fini le temps d'attendre,

    Une main tendue pour me relever,

    Je me suis trop perdue à me rendre,

    A des êtres qui m'ont ignorée,

    Il est fini le temps des peurs,

    A échapper à ce qui est là,

    J'ose et je vis à cent à l'heure,

    Et la confiance s'installe en moi,

    Il est fini le temps de l'enfance,

    Mais ça ne m'empêche pas de jouer,

    Ni de tenter enfin ma chance,

    Dans ce manège fait pour danser,

    Il est venu le temps de la joie,

    Le temps d'aimer, le temps d'être bien,

    Il est venu le temps d'être moi,

    Pour ne plus jamais lâcher ma main.

    Pin It

    votre commentaire
  •  

      

     J'ai appris ......

    J'ai appris...

    J'ai appris à ne parler, Que lorsque les mots sont utiles,

    Pour éviter de dénigrer, Le silence qui se veut utile,

    J'ai appris à donner, Lorsque le respect est présent,

    Pour ne plus être utilisée, À moindre coût à mes dépens,

     

    J'ai appris à recevoir, Lorsque le don se veut sincère,

    Et qu'il n'attend pas d'avoir, Un retour qui serait éphémère,

     

    J'ai appris à dire non, Lorsque le oui demande à s'enfuir,

    Pour ne pas être condition, D'attentions contre mon plaisir,

     

    J'ai appris à me respecter, Pour ne jamais être soumise,

    Afin d'apprendre à mieux aimer, Pour que les peines ne s'éternisent,

     

    J'ai appris à être responsable, De mes erreurs et belles actions,

    Pour ne plus me sentir coupable, Et évoluer dans le bon,

    Et quand je repense à l'enfant, Que j'étais encore ce matin,

    Je me dis qu'il était grand temps, De me prendre enfin par la main.

     Clic pour vérifier

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique